Les 5 clés du mental au Poker
Les 5 clés du mental au Poker

Le poker n'est pas un jeu physique. Même si vous êtes un joueur qui mange bien et fait de l'exercice, les raisons qui vous poussent à le faire sont moins liées aux exigences physiques du poker qu'à l'esprit du poker. C'est l'une des raisons pour lesquelles le poker est un jeu si formidable, presque tout le monde peut devenir un grand joueur. Ce n'est pas le cas dans des sports comme le football où la vitesse, la force et la coordination requises pour jouer au plus haut niveau signifient que seule une infime partie de ceux qui jouent à ce jeu seront grands un jour. Le poker est un jeu mental, au même titre que les échecs et les sports électroniques. Vous devez donc avoir un très bon mental pour réussir au poker. Voici pour vous 5 clés du mental au poker.

Prendre plus de décision et plus rapidement au poker grâce à votre mental

La première clé du mental au poker est la prise de décision. Vous devez prendre le plus de décisions possibles et ce, le plus rapidement possible. Vous êtes sûr de prendre de mauvaises décisions. Mais ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas seul. Tous les joueurs de poker en prennent, même les meilleurs joueurs du monde. Elles sont inévitables. Savoir pourquoi vous prenez de mauvaises décisions est le véritable nœud du problème.

La perfection mentale du jeu de poker n'est pas possible sur de grands échantillons. Cela signifie que des erreurs sont constamment commises, et pourtant les joueurs ont souvent un dégoût pour elles. Vous devez considérer les erreurs comme une partie naturelle du jeu et vous concentrer sur les causes de ces erreurs.

Reconnaître le type d'erreurs de poker que vous avez faites, vous donne une idée plus claire de la façon de les corriger. Prendre ces décisions le plus rapidement possible amplifie tout simplement la perfection de votre jeu de poker.

Travailler sur votre style de jeu

On dit généralement que pour réussir dans la vie, il faut travailler plus intelligemment. Cette affirmation s’étend jusqu’au poker.

En effet, pour réussir au poker, vous devez travailler votre style de jeu. Cette étape est d’ailleurs la plus importante.

Afin que le travail soit efficace, vous devez dans un premier temps connaître votre tempérament au poker puis définir votre profil poker. Pour cela, vous devez répondre à deux questions principales :

  • Quels sont vos points forts sur lesquels vous pouvez vous appuyer ?
  • Quels sont vos points faibles que vous devez travailler en priorité ?

Ce travail doit être effectué à un niveau technique et mental.

Idéalement, les aspects techniques et mentaux devraient être séparés. Ce n'est qu'alors que vous pourrez commencer à élaborer un plan de travail pour combler les lacunes et aller de l'avant.

Il est important de se concentrer sur deux ou trois faiblesses majeures afin qu'elles ne soient pas dispersées dans tout votre mental. Certaines faiblesses pénalisent les joueurs et ils éprouvent de grandes difficultés à progresser.

Aussi, l'aide d'un mentor peut donc être très utile. Un regard extérieur peut mettre en évidence les forces et les faiblesses.

Déterminer le style mental et comportemental de vos adversaires au poker

Ce que beaucoup de gens oublient, c'est que cela n'a pas d'importance si vous récupérez votre argent d'un joueur en particulier ou non. En fait, c'est une énorme erreur que les gens font.

C'est-à-dire, se concentrer sur un mauvais joueur de poker spécifique qui a eu de la chance contre eux plusieurs fois de suite. Vous devez commencer à considérer les joueurs de poker récréatif comme un grand conglomérat. Peu importe contre lequel d'entre eux vous gagnez votre argent, à la fin de la journée, vous le récupérerez du groupe de joueurs de poker récréatif s'ils continuent à mettre leur argent dans le pot en tant que grands outsiders. Pour cela, vous devez connaître le style de jeu de tous vos adversaires, cela vous permettra de mieux savoir comment récupérer votre argent chez eux. Sachez d’entrée qu’il existe plusieurs styles d’adversaire dont voici quelques-uns :

Adversaire agressif

C'est le style de poker préféré de la majorité des joueurs gagnants. Ce style de jeu est exactement ce qu'il semble être, caractérisé par un jeu "serré" et "agressif". Les agressifs sont extrêmement sélectifs avec leurs mains de départ et entrent rarement dans le pot de leur plein gré avec des positions de trash. Un agressif jouera généralement entre 18 et 25 % des mains, selon que la table est en short-handed ou full-ring.

Adversaire perdant agressif

Les joueurs passifs serrés joueront une gamme étroite de mains de départ, mais ne les joueront pas du tout de manière agressive, en limpant beaucoup avant le flop et en suivant après le flop. Il s'agit d'une autre stratégie utilisée par les joueurs plus faibles, souvent ceux qui ont peur de perdre et ne veulent pas mettre de l'argent dans le pot sans avoir une très bonne main. À l'extrémité du spectre, vous avez l'hyper nit qui ne jouera que les quelques pour cent supérieurs des mains avant le flop et ne continuera à la suite du flop que s'il a battu la top paire.

La seule raison de jouer ce type de stratégie est si vous jouez dans une partie pleine de maniaques, où vous savez que si vous faites une grosse main, ils gonfleront massivement le pot pour vous, mais même dans ce cas, il est probable que le style agressif soit plus rentable.

Adversaire "loose"passif

Les joueurs passifs joueront un large éventail de mains de départ, mais ne les joueront pas de manière agressive, en général en limant avant le flop et en suivant après le flop. Vous ne trouverez que des joueurs plus faibles utilisant ce style, car il est presque impossible de gagner sur le long terme avec cette stratégie. Les joueurs qui finissent par jouer ce style sont appelés "calling stations" puisqu'ils ne se couchent pas beaucoup et ont tendance à suivre beaucoup de mains post-flop. Il n'y a pas de bonne raison de jouer ce genre de style si vous vous surprenez à jouer de cette façon, faites une pause et changez de stratégie !

Appliquer ces préceptes pour anticiper le jeu de vos adversaires

Nous venons de voir les différents styles d’adversaire que vous pouvez avoir. Chacun d’entre à des points fort et des points faibles. Vous devez tenir compte de ces préceptes afin de toujours avoir un coup d’avance sur vos adversaires. Par exemple, en jouant contre une calling station, vous ne devriez miser que si vous avez de bonnes mains. N’essayez surtout pas de bluffer un calling station, car il suivra vos bluffs de toute manière. Avec des mains fortes, essayez de faire des relances pré-flop plus élevées que d'habitude dans le cas où le Calling Station est dans les blinds. Dans le cas où un joueur passif mise, vous devez coucher vos mains de force moyenne.

Cependant, avec un joueur agressif serré, comme il joue serré, essayez de voler ses blinds si vous êtes assis en position tardive. Si un agressif serrée mise ou relance avant le flop, vous devez vous coucher sauf pour les meilleures mains de départ. Jouez ces mains de façon agressive et relancez toujours avec AA, KK, QQ (et parfois JJ et Aks). Si vous jouez hors de position contre un agressif serré et que vous avez une main forte, passez-lui la main au flop : les agressifs font généralement des mises de continuation, qu'ils aient touché le flop ou non.

Comment un coaching personnalisé peut vous aider ?

Le poker est un jeu difficile à jouer (de manière rentable). Au début, c'est une lutte pour ne pas perdre d'argent, sans parler d'essayer d'atteindre le seuil de rentabilité. Toutefois, il est possible de se faire beaucoup d’argent avec cette discipline, mais en vous entourant d’un bon coach.

Un coach de poker vous regardera jouer, prendra probablement des notes ou introduira vos statistiques dans un logiciel pour trouver les points faibles, ou ce que l'on appelle les "leaks" dans votre jeu. Ces problèmes, comme un accroc dans votre swing de golf, peuvent être difficiles, voire impossibles à trouver par vous-même. Vous avez besoin de quelqu'un qui regarde subjectivement les jeux que vous faites pendant que vous les faites.

Il est difficile de faire une auto-évaluation honnête de son jeu de poker. Il est facile de blâmer les mauvais coups, les autres joueurs (stupides), le fait de ne pas avoir de jeu, etc. C'est pourquoi vous devez passer du temps avec un coach. L'autre raison est que, bien souvent, les coachs ont des suggestions et des changements de stratégie que vous pouvez faire pour faire passer votre jeu au niveau supérieur. Il y a des jeux que vous pouvez faire dans certaines situations auxquelles vous n'avez peut-être pas pensé tout seul et un coach qui met en œuvre ces changements au bon moment peut faire une énorme différence. Il peut transformer une journée de poker perdue en une journée profitable. Ayez donc un très bon coach afin de vous armer et d'affronter tous vos adversaires tout en faisant du profit.

Un dernier conseil : si vous débutez, en plus d’un coach de poker, assurez-vous d'exploiter le contenu de poker gratuit sur Twitch, YouTube et pleins d’autres sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to Top